Passion Mexique

Une énorme plateforme de pierre de plus de 3000 ans surmontée d’une série de petites pyramides de 4 mètres de haut fut récemment découverte près d’Aguada Fenix dans l’État du Tabasco. C’est une nouvelle pyramide maya. Accrochez-vous bien, elle mesure 1400 mètres de long pour plus de 400 mètres de large. Aujourd’hui nous en sommes sûrs, c’est la construction monumentale la plus grande et la plus ancienne de la civilisation Maya. Cette région est d’ailleurs connue sous le nom de Terres Basses Mayas. Jusqu’alors, on savait qu’elle avait abrité la naissance des Mayas mais jamais nous avions imaginé qu’elle avait eu lieu 1000 ans plus tôt que l’indiquent nos livres d’histoire !

Takeshi Inomata, un archéologue travaillant sur les lieux estime que la partie supérieure de la structure représente environ 3.6 millions de mètres cubes de construction. C’est plus que la pyramide de Gizeh. Il estime également qu’elle a nécessité plus de 5000 ouvriers pendant 6 ans pour l’achever. Tout porte à croire qu’il s’agisse d’une construction sacrée.

C’est grâce à la technologie LiDAR que la plate-forme a pu être détectée. Cette dernière consiste à scanner les sols à l’aide d’un laser embarqué (le plus souvent dans un avion). Il est alors possible d’obtenir une topographie très précise malgré les denses forêts qui recouvrent la région. En plus de la plateforme, l’appareil a pu identifier la présence de 9 routes de commerce. Cela laisse supposer d’autres découvertes à venir dans la région. Peut-être encore une nouvelle pyramide maya ? Selon Takeshi Inomara, les dimensions horizontales du site sont tellement grandes qu’on ne se rends pas compte de la hauteur (une moyenne de 9 mètres de haut et 15 pour le point culminant).

Topographie d'Aguada Fenix

Cette découverte est absolument sensationnelle. En plus d’ajuster les dates, elle confirme cette nouvelle vision émergeante affirmant que les premières structures maya furent significativement plus massives que les plus récentes. En effet, on estime que l’apogée de l’empire Maya se situe entre 250 et 900 ap. JC. Imaginez un instant : les pyramides de Chichen Itza, c’est 1000 ap. JC. Là, nous parlons d’une mégastructure datée au carbone 14 de l’an 1000 av.JC. Soit plus de 2 millénaires avant. En théorie plus qu’une nouvelle pyramide maya, c’est même la plus ancienne de toutes.

Pyramides d'Aguada Fenix

L’absences de constructions résidentielles adjacentes laisse supposer que les habitants de l’époque étaient encore des chasseur-cueilleurs évoluant de campement en campement comme des nomades. Nous ne pouvons donc pas estimer combien de personnes vivaient aux alentours, ni ne comprenons avec certitude ce qui les a poussés à construire une structure permanente aussi importantes. Cependant, l’ampleur de la construction d’Aguada Fenix laisse penser que les bâtisseurs dans leur projet ont probablement peu à peu abandonné leur style de vie pour cultiver le maïs. En effet, des preuves trouvées sur place nous indiquent une certaine maitrise de l’agriculture.

Statuettes d'Aguada Fenix

Non loin de là, à 386 kilomètres à l’ouest se trouve le site Olmèque de San Lorenzo plus vieux de 400 ans. Et oui, nous comparons un site Maya avec le plus vieux site Olmèque du Mexique. Toute la chronologie historique Mexicaine est chamboulée ! Cette découverte donne lieu à beaucoup d’interrogation, notamment sur les relations qu’avaient les maya … avec les Olmèques !? Malgré le “peu de temps” qui sépare la construction des deux sites, des statuettes et céramiques retrouvées aux deux endroits nous indiquent qu’il s’agissait bien de deux cultures distinctes. De plus, l’architecture des monuments est très différente.

trésor d'Aguada Fenix

La civilisation Olmèque était très hiérarchisée. Nous le savons grâces aux fameuses “têtes géantes” sculptées dans la pierre et retrouvées dans la région. Elles représentent les visages de leurs anciens monarques. Selon Takeshi Inomota et Jon Lohse un archéologue américain, à Aguada Fenix il ne pouvait que s’agir d’une société égalitaire. En effet, contrairement à San Lorenzo et tous les autres sites Mayas découverts, aucune représentation ornementale de pouvoir n’a été retrouvé. Aucune évidence d’une élite gouvernante quelconque. Il s’agissait en fait d’une société égalitaire ayant réalisé un travail communautaire. Encore un coup de tonner archéologique ! Une société égalitaire ? Chez les Mayas ? Ce peuple connu pour ses 12 cités hautement hiérarchisées et constamment en conflit !

Cachette d'Aguada Fenix

Selon Véronica Vazquez López de l’université de Calgary, co-auteur de l’étude, il pourrait s’agir d’une déclaration d’intention. 

En effet, la construction d’une nouvelle pyramide maya aurait eu pour but d’annoncer, de structurer et de fêter une collaboration. L’objectif étant d’unifier à long terme différents groupes de personnes et sur plusieurs générations. Une sorte de traité d’alliance gravé, ou plutôt construit dans la pierre. Les archéologues ont aussi signalé la présence d’un damier géant pigmenté de différentes couleurs pouvant symboliser la contribution à l’édifice de différents groupes Maya. Également, ils ont signalé la découverte d’une cachette abritant plusieurs haches de jade. Cela ne vous rappelle rien ? Eh oui, « enterrer la hache de guerre » chez les indiens nord-américains représentait une action d’alliance menant à la paix. Ces différents groupes avant la construction de l’édifice étaient probablement en guerre permanente entre eux. Se seraient-ils unis contre un ennemis commun ? Pensez-vous que leurs relations avec les Olmèques auraient pu être cordiales ?  

topographie pyramides d'Aguada Fenix

Vers l’an 750 av. JC., la structure monumentale d’Aguada Fenix fut abandonnée pour une raison qu’on ignore encore. Ce n’est que plus de 1000 après que la civilisation Maya va ressurgir ailleurs construisant les pyramides que nous connaissons. Cette fois, elle sont plus hautes et ne sont qu’accessibles par l’élite. Notons que les plateaux les supportant étaient d’ailleurs beaucoup plus petits.

Résumons : Aujourd’hui, nous apprenons que les Mayas en réalité n’ont pas 2000 ans d’histoire mais 3000 ans et qu’ils ont côtoyé les Olmèques dans le Tabasco. Nous découvrons aussi qu’ils étaient non hiérarchisés et construisaient des gigantesques plateaux dans le but d’accueillir toute la population alors que leurs pyramides elles étaient toute petite. 2000 ans plus tard, les mayas se sont hiérarchisés et ont construit d’énormes pyramides VIP sur des tout petits plateaux. 

Alex

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *